lundi 10 novembre 2008

Le repos, il n'y a que ça de vrai, avec une brioche pavotée…

Le pavot c'est bon, la cannelle, c'est bon, alors pourquoi ça n'irait pas ensemble? Réunis dans un pain brioché tressé, ces deux ingrédients forment le couple de la saison sur ce blog! Une réussite, totalement improvisée (mais quelque peu orientée…). Comme quoi, un esprit reposé et en vacances peut vraiment produire de bonnes choses (messieurs les examinateurs du concours de CPE, vous m'offrez des vacances juste avant les épreuves?)…
  • 250 g de farine
  • 1 sachet de levure "briochin"
  • 2 c. à s. de sucre
  • 1 c. à c. de sel
  • 1 oeuf
  • 125 g de lait
  • 1 c. à s. d'huile (olive pour ma part)
Clarifier l'oeuf et réserver le jaune. Mélanger la farine avec le sucre, le sel et la levure. Ajouter le blanc d'oeuf et l'huile. Pétrir en incorporant le lait. Laisser lever 1 heure au chaud. Rompre la pâte et l'étaler en rectangle. Au centre placer la garniture. Couper en lanières les bords et rabattre pour former un chausson tressé. Laisser lever 30 minutes. Dorer au jaune et cuire 20 à 25 minutes à 170°C.

Pour la garniture:
  • 100 ml de lait
  • 20 g de sucre
  • 10 g de farine
  • 1 c. à c. de cannelle
  • 5 c. à s. de pavot bleu
  • 1 bouchon de kirsch

Battre le jaune et le sucre jusqu'à blanchissement. Ajouter la farine. Porter le lait et le kirsch à ébullition. Verser sur la préparation à base de jaune d'oeuf. Porter sur le feu jusqu'à épaississement. Ajouter le pavot et la cannelle. Réserver jusqu'à utilisation.

6 commentaires:

Rosa's Yummy Yums a dit…

Une superbe brioche! Elle doit être délicieuse avec les graines de pavot...

Bises,

Rosa

les chéchés a dit…

quelques jours de vacances, se ressourcer avant de repartir dans des révisions... et une brioche saine, parfumée à la cannelle, le croquant du pavot... il va falloir la faire vite, pour la douceur et le courage, ensuite...

Eliz a dit…

Une brioche au pavot??? hummm j'accours!

mayacook a dit…

Tu ne pouvais plus me plaire là!!

Hélène a dit…

mes ancêtres yiddish-polonais nous gavaient de pâtisseries au pavot, au demeurant, pas trop sucrées.
à essayer, sous peu, promis...

Hélène a dit…

voilou, essayé et réussi haut la main, bon au goût mais verdict des gamins: pas assez sucré, j'ai donc permis un chouia de miel.
À rajouter dans mes favoris, merci.
Hélène