lundi 27 juillet 2009

Souvenirs, souvenirs…

Voici une recette déjà faite et refaite, déjà publiée sur ce blog. Mais j'ai eu envie de vous en offrir une variante, parce que les recettes changent au fil du temps. Celle-ci précisément n'est plus la même que celle qui avait donné le jour à des cookies destinés à mes nouveaux voisins. Tout ceci, c'était dans mon ancien chez moi, celui qui avait une petit cuisine, plus grande que celle que j'ai aujourd'hui :-( . Depuis les voisins qui étaient deux, sont trois et ils me confient leur petit bout. Aussi ai-je eu envie d'expliquer à la petite de Papa anonyme comment j'avais fait la connaissance de ses parents. A vrai dire, ça ne m'avait pas tant marqué que cela jusqu'à ce qu'à ma pendaison de crémaillère où ce Papa anonyme a raconté à mes autres invités comment, à leur installation à lui et à sa douce, j'avais frappé à la porte avec un ballotin de cookies… Toute ma timidité d'alors m'est revenue en tête, mes jambes en tremblent encore. Raconté avec tant de souvenirs, cet épisode m'a aussi rappelé le gentil mot de mes voisins à mon départ: "on n'aura plus de cookies alors?". "Bien sûr que si" avais-je répondu toute émue par tant de gentillesse…
Aujourd'hui j'ai donc partagé cette recette avec la jolie Princesse aux yeux bleus, comme ça, bientôt, c'est elle qui fera des cookies à ses parents (faisant d'elle une complice de la fille aux cookies…).


  • 65 g de beurre demi-sel
  • 65 g de beurre de cacahuète
  • 215 g de farine T65
  • 1 c. à c. de levure
  • 1 œuf
  • 2 poignées de grosses pistoles de chocolat noir
  • 150 g de sucre complet

Battre en crème le beurre mou, le beurre de cacahuète et le sucre. Ajouter l'oeuf, puis la farine mélangée à la levure. Enfin, incorporer anarchiquement les pistoles de chocolat. Former des boules de pâtes de la taille d'une balle de ping-pong. Aplatir légèrement chaque boule et placer par 10 sur une plaque couverte de papier de cuisson. Enfourner à 170°C pendant 12 minutes.
Laisser refroidir les cookies encore mous sur la plaque et manger au goûter avec un biberon de lait, ou pas…

3 commentaires:

yo a dit…

délicieuse recette et beaux souvenirs!

amelanche1 a dit…

Ton histoire et ton partage est tout à ton honneur, merci pour ce beau moment.
Tes biscuits eux me donne l'eau à la bouche, miam! J'en connais deux à la maison qui vont apprécier.

Passe une belle journée.
Josée

Papa Anonyme a dit…

Et dire que je n'avais pas pris le temps de venir lire ton post... C'est malin, j'en ai les larmes aux yeux, maintenant... Il est vrai que cette "anecdote" des cookies de bienvenue, survenue il y a déjà quelques années, nous la racontons très souvent. Parce que c'est si rare une telle gentillesse ! Merci encore...