jeudi 29 novembre 2007

Gratin de chou fleur à la fève tonka

Mardi, grande virée gourmande accompagnée de Lucie et Emilie, revenue de Grenoble pour travailler, mais aussi un peu pour profiter des bonheurs culinaires de la capitale. Un programme très chargé donc, puisque nous nous sommes retrouvées pour déjeuner à 12h30 pour nous quitter en courant vers le bus à 19h30. 
Hormis la pause déjeuner, nous ne nous sommes pas arrêtées une minute, aussi nous fallait il manger avec sérieux pour affronter ce qui nous attendait. Nous avons donc déjeuné chez "hokkaido ramen" dans le 2 arrondissement, un restaurant délicieux déjà recommandé par Cléa, et je peux déjà affirmer que j'y emmènerais l'homme. Ensuite direction Kioko où mes amies ont pu s'approvisionner en pâte de sésame noire, j'attends les recettes avec impatience! Notre promenade nous a également amené chez G.Detout, pour un ravitaillement en pépites de chocolat, pralines, sirop d'érable, et fève tonka entre autres. Enfin, nous nous sommes rendues au palais des thés, où un charmant jeune homme nous a renseigné sur les méthodes chinoises de préparation du thé, tout un enseignement… 
Ce gratin trouve très étrangement sa genèse dans toutes ces péripéties, puisque c'est chez G. Detout que m'en ai venue l'idée suite à la remarque du vendeur nous conseillant de remplacer la muscade des gratins de pommes de terre par de la tonka, idée aussitôt émise, aussitôt appliquée ;-)
  • 600 g de fleurettes bio
  • 1/4 de tonka râpée
  • 150 g de yaourt (ou de fromage blanc)
  • sel, poivre
Faire cuire les fleurettes 7 minutes à l'eau bouillante. Mélanger le fromage blanc avec le sel, le poivre et la fève tonka. Disposer le chou égoutté dans un plat carré et verser la préparation au fromage par dessus. Mélanger un peu, et enfourner à 200 °C pendant 30 minutes. 
J'ai beaucoup aimé, autant la fève tonka que le fromage blanc utilisé en lieu et place de la béchamel, vraiment, une expérience à refaire encore et encore, et je ne parle pas seulement du gratin… 

2 commentaires:

Clea a dit…

C'est trop rigolo de vous lire successivement, Emilie et toi, raconter cette virée à Hokkaido ! Ah la la, j'ai trop envie d'un bon katsudon ;)

CELYO a dit…

Je teste ton idée dès demain soir. Miam miam c'est un très beau détournement.